le soleil brille

pourtant le gouffre m’aspire

l’automne me vrille